Nouvelles
Protégez vos investissements

Garanties pour chariots élévateurs : comment mettre toutes les chances de votre côté

L'achat d'une extension de garantie, est-ce une prévention sérieuse ou une dépense inutile ? Voici sept questions primordiales à se poser avant de choisir

Aimez-vous prendre des risques ? La plupart d'entre nous avons déjà joué à la loterie ou misé sur un événement sportif. Mais en feriez-vous autant avec vos activités quotidiennes ?

issue_1503_st_image_1.jpg
Ci-dessus : l'extension de garantie de cinq ans pour le groupe motopropulseur Mitsubishi. Lisez attentivement ses termes et vous verrez qu'elle offre une meilleure couverture que d'autres extensions de garantie, y compris un montant maximal illimité pour les réclamations.

Certains comparent l'extension de garantie à un pari : quelles sont les probabilités pour que quelque chose tourne mal ? Ce risque justifie-t-il le coût d'une extension de garantie ? Faut-il saisir cette opportunité ou faire sans ? Cela couvrira-t-il l'élément qui dysfonctionnera ?

Sur un investissement majeur, comme un chariot élévateur, l'enjeu est de taille. Si ça tourne mal et qu'il n'y a pas de garantie, les problèmes peuvent vite s'aggraver. Vous perdriez un temps précieux à essayer de tirer les choses au clair. Pendant ce temps-là, vous auriez un chariot en panne, pendant des jours, voire plus. La charge de travail s'accumulerait et les clients seraient mécontents. Le niveau de stress monterait en flèche et les frais s'envoleraient.

Vous faut-il donc toujours opter pour la garantie maximale proposée par votre concessionnaire?

Cela dépend.

Qu'y a-t-il de pire qu'aucune extension de garantie?

Réponse : une mauvaise extension de garantie, celle qui ne couvre pas les risques encourus. Quand c'est le cas, vous déboursez et perdez de l'argent. De petits caractères imprimés peuvent être lourds de conséquence.

La meilleure démarche est de considérer l'extension de garantie comme partie intégrante de votre acquisition de chariot élévateur. Elle pourrait s'avérer aussi importante que le moteur, le système hydraulique ou les essieux, vous devriez donc l'examiner avec le même soin.

Mais que devriez-vous y chercher ? Cette liste devrait vous aider à dégoter la meilleure extension possible.

1) Qui offre l'extension de garantie ?

Parfois les extensions de garantie sont délivrées par un tiers, comme des compagnies d'assurance. Mais les meilleures sont conclues par le fabricant. C'est un signe fort que les risques de mésaventures pour votre chariot élévateur sont faibles. Le fabricant est prêt à s'engager à ce que son produit ne fasse défaut ni à lui, ni à vous... Cela prouve aussi que le fabricant souhaite établir une relation de confiance durable avec vous, et non pas effectuer une vente rapide avant de disparaître.

issue_1503_st_image_2.jpg2) Que couvre-t-elle ?

Le matériel doit être pris en charge, tout comme la main-d'œuvre. Ainsi, vous vous dédouanez des coûts et des risques, pour les voir figurer dans la police. Toutes les pièces détachées majeures (c.-à-d. onéreuses) doivent être couvertes, avec une option qui inclut les batteries si le chariot est électrique. Il est aussi important que la garantie s'étende à tout endommagement de votre chariot causé par une défaillance, et pas seulement par le problème en soi. (Toutefois, il est peu probable qu'une garantie couvre des filtres ou autres « pièces d'usure ».)

 

 

3) Comment est-elle délivrée ?issue_1503_st_image_3.jpg

Vous voulez une police qui fournisse des pièces très spécifiques approuvées par le fabricant, et non des copies bon marché qui pourraient tomber en panne après le terme de votre extension de garantie. La couverture devrait assurer l'intervention de techniciens qualifiés, agréés pour la prise en charge de votre chariot. Les réparations n'en seront que plus rapides et plus fiables. Il est aussi important que les ateliers soient bien informés et dotés en pièces détachées, pour éviter les délais et les erreurs dans les commandes de pièces.

 

issue_1503_st_image_4.jpg4) Y a-t-il des montants limites ?

Imaginez qu'on vous dise que vous n'êtes couvert que pour une partie du montant total, et que ce montant soit élevé ! Pour éviter les mauvaises surprises, assurez-vous que votre garantie n'a pas de limite au montant d'une réclamation ni au nombre de recours que vous pouvez faire pour un même chariot élévateur. Vérifiez aussi qu'il n'y a pas d'échelle mobile associant le niveau de couverture fournie à la valeur décroissante du chariot.

 

 

5) Quelle est sa durée ?issue_1503_st_image_5.jpg

C'est assez évident, mais un chariot élévateur de trois ou quatre ans, très sollicité, demande plus d'attention qu'un chariot vieux de seulement quelques mois. La valeur de couverture évolue donc chaque année : chaque année supplémentaire sur une extension de garantie vous est donc plus coûteuse que l'année précédente. Quelques extensions de garantie offrent aussi une flexibilité supplémentaire en liant la couverture au nombre d'heures d'utilisation du chariot.

 

issue_1503_st_image_6.jpg6) Est-elle d'un bon rapport qualité/prix ?

Si vous êtes à la recherche d'un chariot élévateur, ne vous contentez pas de comparer les prix de base et de penser aux frais d'entretien, ajoutez-y le coût d'une extension de garantie tous risques. Les montants ainsi obtenus représenteront davantage les coûts réels. Les prix de certaines extensions de garantie peuvent être ahurissants, mais d'autres peuvent s'avérer étonnamment abordables, peut-être même équivalents au simple achat mensuel de quelques litres d'huile moteur. (Note : certains concessionnaires proposent une extension de garantie dès le début d'un contrat de location. Ils ont fait le calcul et savent que la bonne couverture, conclue par un fabricant, se révèle payante.)

 

7) Est-elle transférable ?issue_1503_st_image_7.jpg

À moins que vous n'utilisiez votre chariot élévateur jusqu'à épuisement, sa valeur marchande résiduelle est un élément-clé de votre coût d'acquisition et d'exploitation. Il est donc judicieux de noter que certaines extensions de garantie prennent fin quand le chariot est revendu. Cherchez donc une couverture qui puisse être transférée au nouveau propriétaire, ce qui peut augmenter significativement la valeur de revente de votre chariot. Considérez ceci comme un remboursement.

 

issue_1503_st_image_8.jpgConclusion

Même pour un chariot élévateur fiable, une bonne extension de garantie évite des coûts imprévus, préserve votre affaire et assure une totale tranquillité d'esprit, en particulier après trois, quatre ou cinq ans. Donc, si le fabricant n'offrent pas la couverture souhaitée, demandez-vous pourquoi.

Comparez les garanties de Mitsubishi à celles des concurrents.

1503_poster_link.jpg

Cet article a-t-il été utile?
Oui
Non
Merci pour vos commentaires
Real Stuff. Real insights. For the Real Forklift User.