Nouvelles
Protégez vos investissements

Sept façons d'augmenter la durée de vie de la batterie de votre chariot élévateur

Sept façons de faire durer cette pièce essentielle

L'augmentation du prix des carburants et les préoccupations environnementales poussent les acheteurs de chariots élévateurs à opter pour la propulsion électrique. Certes, l'électricité est un mode de propulsion économe, mais encore faut-il éviter les dépenses liées à un mauvais entretien de la batterie.
issue_1104_st_quote.jpgLe coût de la batterie peut représenter jusqu'à 30 % du prix d'achat d'un chariot élévateur neuf. La batterie doit normalement durer l'équivalent de 6000 heures d'utilisation. C'est un peu l'équivalent de votre "budget carburant" pour les cinq années à venir... à condition d'entretenir votre batterie en respectant les consignes du fabricant !

Outre ces consignes, voici sept des meilleures pratiques qui vous permettront d'éviter les erreurs les plus classiques et de conserver votre batterie (et votre chariot) en bon état de marche.

 

1. Organisez vos horaires de travail en fonction des horaires de recharge

Cela permet d'éviter les temps d'immobilisation et le risque que les caristes se précipitent pour recharger leur batterie lorsque le niveau de charge est très bas.

A retenir : ne chargez pas vos batteries plus d'une fois par jour.

2. Ne travaillez pas en dessous de 20 % de la capacité de charge

Décharger complètement une batterie endommage cette dernière. Cela provoque également une surchauffe des composants électriques de votre chariot : vous risquez d'endommager définitivement le moteur et de faire griller des composants électriques.

Par ailleurs, une batterie déchargée ne permet pas au chariot élévateur de fonctionner au mieux de ses capacités. Lorsque le niveau de charge passe en dessous des 20 %, la motricité et la puissance hydraulique diminuent, ce qui signale que la batterie doit être remise en charge.

Si votre batterie est complètement déchargée, elle aura besoin d'un cycle de chargement ininterrompu de 8 heures.

3. Votre batterie a, elle aussi, besoin d'une pause-déjeuner

C'est une mauvaise habitude qui a tôt fait de s'installer : faire une recharge express de la batterie durant les pauses. La durée de vie d'une batterie est déterminée par le nombre de cycles de recharge (c'est-à-dire par le nombre de fois où elle a été mise en charge). Ces recharges express ont donc pour conséquence de détériorer progressivement l'efficacité de la batterie, jusqu'au moment où elle ne tiendra plus du tout la charge. Durant les pauses, laissez plutôt refroidir votre chariot.

4. Vérifiez régulièrement les niveaux d'eau

L'eau joue un rôle crucial dans le fonctionnement (et dans l'espérance de vie) de votre batterie. Durant les cycles de charge, l'eau monte en température et elle se fractionne en deux gaz : de l'hydrogène est libéré au contact des plaques négatives et de l'oxygène, au contact des plaques positives. Si le niveau d'eau dans les cellules baisse trop, les plaques sont alors exposées à l'air. Les éléments actifs des plaques sèchent et deviennent friables, ce qui endommage irrémédiablement la batterie.

C'est pour cela qu'il faut régulièrement rajouter de l'eau déminéralisée dans vos batteries (le plus souvent, après 5 à 10 mises en charge). Ne sur-remplissez surtout pas vos batteries ! Ajustez juste les niveaux en rajoutant de l'eau déminéralisée jusqu'au niveau de remplissage voulu. Sinon, l'expansion de l'eau va causer un débordement... ce qui détériorera, là aussi, votre batterie.

Ne jamais rajouter d'eau avant la mise en charge : toujours égaliser les niveaux d'eau après la recharge.

5. Recharge rapide : à utiliser avec parcimonie

Les recharges rapides permettent de diminuer les temps d'immobilisation de 10 %, mais elles ne sont pas sans conséquences. Il est possible d'effectuer une charge rapide sur tout type de batterie, mais ces recharges dégagent beaucoup de chaleur. Cela dégrade beaucoup la durée de vie d'une batterie plomb-acide. Les batteries au nickel et au lithium en pâtissent également, mais à un degré bien moindre. Un distributeur bien informé ou un fabricant de batteries pourra vous conseiller sur la manière d'éviter les problèmes de surchauffe tout en préservant votre productivité.

Recharges rapides : seulement en cas d'urgence !

6. Veillez à la régularité de l'entretien

L'une des principales causes de panne prématurée des batteries est la sulfatation. C'est un phénomène qui intervient naturellement, lorsque les cristaux sulfurés réagissent avec les plaques en plomb et couvrent ces dernières d'une pellicule blanche. La batterie devient difficile à recharger et tient mal la charge. Ce problème peut être causé par un sur-remplissage et se produit davantage dans les environnements chauds. Vous trouverez davantage d'informations sur ce problème hélas très répandu en cliquant ici.

Dans le cadre de la vérification quotidienne, guettez l'apparition potentielle de cristaux blancs. Si une sulfatation est détectée, contactez immédiatement un technicien qui vous indiquera la marche à suivre pour y remédier.

7. Protégez votre chargeur

Le chargeur représente un investissement conséquent et mérite qu'on prenne soin de lui. Placez-le bien à l'écart des itinéraires de passage des chariots et des autres machines du site. Assurez-vous que ses câbles et ses connecteurs sont rangés hors d'atteinte pour éviter que l'on ne roule dessus accidentellement.

  • A retenir :
  • Les accessoires spéciaux réduisent la charge nominale admissible de votre chariot élévateur. La capacité de ce dernier devra donc être détarée par votre distributeur ou bien par un spécialiste des accessoires pour chariots. Enfin, il faudra remplacer le diagramme de capacité du chariot.
  • Vos caristes auront peut-être besoin d'une formation complémentaire pour apprendre à bien utiliser le nouvel accessoire. Cette formation est généralement courte et devrait être incluse dans le coût de l'accessoire spécial.
  • Un module de commandes hydrauliques du bout du doigt permet au cariste de manipuler les charges avec une grande précision et offre une ergonomie de haut niveau. Ce système, initialement conçu par Mitsubishi, équipe la plupart des modèles en série ou est disponible en option.
  • Les évaluations des risques et les vérifications quotidiennes devront tenir compte du nouvel accessoire spécial.
Cet article a-t-il été utile?
Oui
Non
Merci pour vos commentaires
Real Stuff. Real insights. For the Real Forklift User.