Nouvelles
Travaillez en toute sécurité

Les petites économies peuvent représenter de gros risques

Avec l'augmentation des frais et la baisse des revenus, il est judicieux de vouloir garder un œil sur le résultat net de son entreprise.

Mais tandis que les sociétés s’efforcent de combiner productivité maximale et dépenses minimales, les experts craignent que « l'économie à tout prix » entraîne certains directeurs à réduire les frais en matière de sécurité et donc à mettre en danger le personnel.

De vraies fausses économies

Selon l’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (EU-OSHA), 4,5 millions d’accidents du travail graves se produisent déjà chaque année en Europe, coûtant la vie à 5500 travailleurs – des chiffres effarants. Les conséquences sont lourdes en termes de souffrances humaines, mais également sur le plan financier. Partout en Europe, chaque année, des entreprises qui gèrent mal les questions de sécurité perdent plus de
150 millions de journées de travail. Ces défaillances au niveau des systèmes de sécurité coûtent 20 milliards d’euros par an aux entreprises.

Couper les budgets de santé et de sécurité peut également vous faire essuyer une perte financière et nuire à votre réputation, selon les professionnels du domaine. Ils conseillent vivement aux entreprises d’investir dans les ressources nécessaires pour réduire le nombre d’accidents et de décès au travail.

Attention !

Lorsque viendra le moment de réduire les dépenses dans les trois secteurs clés de votre budget manutention (décrits ci-après), réfléchissez bien à l’impact de vos décisions.

Dans de nombreux cas, les coupes les plus évidentes ne sont pas les plus sûres. Parfois, comme vous allez le voir, il suffit d’être un peu inventif pour trouver de nouvelles solutions en matière de réduction des dépenses.

Formation

En temps de crise, le budget formation est souvent l’un des premiers à passer au crible. Un chariot élévateur entre des mains inexpérimentées peut devenir une arme fatale ; il est donc essentiel que votre parc soit opéré uniquement par des caristes qualifiés. Les compétences requises varient d'un type de chariot à un autre, ne supposez donc jamais qu’un opérateur n’a besoin d’être formé qu’une seule fois.

Avant d’envisager des coupes budgétaires dans la formation liée à la sécurité, songez à la formation liée aux compétences non-techniques, comme les présentations ou le travail en équipe. Certes, le fait d’améliorer les capacités interpersonnelles de vos employés permet d’augmenter la productivité et les ventes, mais ces qualités peuvent toujours être renforcées ultérieurement ; leur absence dans l'entreprise ne met pas de vies en danger.

Entretien

En temps de crise, une erreur fréquente de la part des entreprises est d’esquiver les opérations régulières d’entretien afin de maintenir les coûts bas et les chariots en activité. Remettre à plus tard une révision et le remplacement de certaines pièces, telles que les pneus, peuvent mettre vos machines et votre personnel dans une situation précaire.

En cette période d’instabilité, l’entretien de routine est crucial, car il permet justement d’écarter les factures imprévues. Avant de mettre de côté toute mesure préventive, contactez les fournisseurs de votre région et demandez-leur s'ils n'ont pas un contrat d’entretien qui protègerait votre parc de chariots et vous ferait faire des économies à long terme.

Utilisation

Face à une situation nouvelle ou inhabituelle, il est tentant d’utiliser les machines pour d’autres tâches que celles prévues initialement. Cela marche parfois, mais vous risquez de mettre votre entreprise en péril.

Même si les chariots élévateurs sont des appareils solides et hautement performants, ils ont leurs limites, notamment dans leur capacité de charge. Certains responsables pensent qu'un chariot n'est vraiment efficace que quand sa charge est doublée et sa vitesse réduite de moitié, mais procéder ainsi sans réfléchir aux conséquences n’est pas la meilleure façon de développer son chiffre d’affaires.

Avant d’effectuer tout changement, posez-vous ces questions :

  • Est-ce que le nouveau poids de la charge est conforme à la capacité de charge du chariot ?
  • Est-ce que la charge est stable ?
  • Est-ce qu'elle laisse une bonne visibilité au cariste ?

Si la réponse à l’une de ces questions est « non », il faut que vous trouviez une autre solution.

Notre conclusion

Avant de prendre des risques inutiles avec vos chargements, votre parc et
– surtout – votre personnel, mieux vaut demander les conseils d'un expert. Plusieurs fournisseurs de chariots élévateurs accepteront de faire une étude gratuite de votre site. Après expertise de votre application, de vos installations et de vos équipements actuels, ils seront en mesure de vous proposer une solution efficace pour votre activité.

  • A retenir
  • Evaluez les besoins en formation des caristes
Cet article a-t-il été utile?
Oui
Non
Merci pour vos commentaires
Real Stuff. Real insights. For the Real Forklift User.