Nouvelles
Travaillez en toute sécurité

Comment-empêcher-la-poussière-d'être-fatale-pour-votre-chariot-élévateur

Les moteurs de chariots élévateurs ramassent naturellement poussière et saletés de l'environnement et du sol, causant une surconsommation de carburant, une fiabilité réduite et une forte usure du moteur. Que peut-on faire ?

On ne s'imagine pas qu'un élément aussi petit que la poussière puisse immobiliser un chariot élévateur, mais c'est le cas. Les moteurs encrassés s'étouffent, causant de sérieux problèmes, tels que :

L'usure du moteur

Un moteur encrassé s'use plus vite, des millions de fines particules endommageant sans cesse les roulements à billes, pistons, cylindres et valves – ce qui signifie plus de pannes, plus de durée d'inactivité et plus de pièces à changer. En fait, certaines estimations affirment qu'un moteur propre dure deux fois plus longtemps.

La contamination de l'huile

La poussière se mélange à l'huile et l'empêche d'opérer efficacement. Pire, l'huile contaminée peut en fait accélérer les dégâts causés au moteur qu'elle est sensée protéger.

Le problèmes de combustion

Plus de poussière implique moins d'air, ce qui affecte le ratio air/carburant du moteur. Ceci abaisse le rendement du moteur, augmente sa consommation et peut générer des émissions de gaz nocives.

L'effet cyclone

Le vrai souci, c'est que garder un moteur de chariot élévateur propre est plus dur qu'il n'y paraît. Non seulement les moteurs admettent de l'air dans leur processus de combustion, mais le mouvement même du moteur aspire poussière et saletés du sol, comme un aspirateur sans sac.

issue_1304_st_image_2.gif

L'effet cyclone

Que faut-il faire ?

Pour vraiment régler le problème, il faut combiner plusieurs mesures complémentaires :

1: Des prises d'air surélevées

Cela peut sembler évident, mais choisissez un chariot avec des prises d'air situées le plus haut possible – loin de la poussière du sol ! Bien sûr, cela les rapproche ainsi des oreilles du cariste, elles devront donc être équipées de systèmes de réduction des bruits.

2: Un filtre à air cyclone

Les meilleurs chariots utilisent à présent la technologie de séparation cyclone pour purifier l'air avant son utilisation. À l'inverse des filtres conventionnels, ils ne s'encrassent pas – ce qui évite les restrictions de débit d'air et une baisse de rendement du moteur. Ils durent aussi plus longtemps, ce qui réduit le coût d'entretien.

3: Une protection ventrale

La seule manière efficace d'empêcher un chariot élévateur en marche d'aspirer la poussière directement du sol est de l'équiper d'une plaque ventrale sous le châssis (cela marche d'autant mieux que les logements de roues arrière sont aussi fermés).

En plus de la poussière et des saletés, cette plaque protège le moteur des objets plus gros – comme des fragments de palette ou des films plastiques errants – que l'on retrouve souvent sur le lieu de travail et qui peuvent causer de sérieux dégâts.

 

Certains chariots, comme le Mitsubishi GRENDIA, sont déjà conçus pour résister aux environnements accidentés, poussiéreux ou sales, choisissez-donc ces équipements en série. D'autres auront besoin de les rajouter en options coûteuses ou en modifications personnalisées.

Quoi qu'il en soit, ces équipements sont essentiels pour conserver un chariot fiable qui offre un bon rendement.

  • A retenir
  • La poussière et les saletés augmentent considérablement l'usure du moteur et compromettent sa faible consommation de carburant, agissez-donc pour protéger le moteur de votre chariot élévateur.
  • Les prises d'air doivent être placées au plus haut, avec un filtre cyclone pour purifier l'air avant de l'utiliser.
  • Le moteur aspirera la poussière du sol à moins que ne soit équipée une plaque ventrale. Assurez-vous que les logements de roues sont aussi fermés.
Cet article a-t-il été utile?
Oui
Non
Merci pour vos commentaires
Real Stuff. Real insights. For the Real Forklift User.