Nouvelles
Travaillez en toute sécurité

Pneus de chariot élévateur : le test crucial que ratent trop d’entreprises

Plus de 25 % des pneus de chariot élévateur sont changés trop tôt ou trop tard – ce qui coûte cher et compromet la sécurité sur le site.

Les pneus de votre chariot élévateur ne servent pas qu'à l'aider à se déplacer dans l'entrepôt... A la différence des pneus de voiture, ceux d'un chariot élévateur ont un rôle déterminant dans la stabilité et la sécurité de vos opérations. Mais comment savoir quand un pneu devient dangereux ? Et comment assurer la sécurité des biens et des personnes plus longtemps ?

C'est un domaine où 28 % des entreprises se trompent – et cela a de quoi faire peur : 3 % des pneus sont remplacés trop tard (ce qui expose les caristes et leurs collègues à de graves dangers) et 25 % des pneus sont changés trop tôt (ce qui est un gaspillage d'argent et de ressources naturelles).

issue_1504_st_image_1.jpg
Ci-dessus :
les pneus d'un chariot élévateur sur quatre sont changés trop tôt.
 

Au rayon des pneus, il faut à la fois en avoir pour son argent et évoluer chaque jour en toute sécurité – et il faut pour cela les changer pile au bon moment. Voici cinq conseils qui devraient vous aider...

Conseil №1 : Choisissez les pneus adaptés à la tâche

Il existe trois types de pneus. Les pneus gonflés sont conçus pour parcourir de longues distances à une vitesse élevée, mais sont plus susceptibles de crever ; les pneus pleins ne conviennent qu'aux surfaces parfaitement lisses et les pneus élastiques sont un compromis des deux. Ces derniers répondent aux besoins de la plupart des entreprises. Les pneus élastiques comprennent trois couches de matériau : la couche supérieure résiste à l'abrasion, la couche intermédiaire absorbe les chocs et la couche inférieure est rigide, de façon à ce que les pneus soient montés de la façon la plus sûre possible.

issue_1504_st_image_2.jpg

En cas de doute, demandez conseil à votre fournisseur de chariots élévateurs Mitsubishi quant aux pneus les plus adaptés à votre engin et votre site.

Conseil №2 : La qualité des pneus se ressent sur leurs performances et leur usure, ainsi que sur la sécurité

Des pneus de bonne qualité peuvent déplacer jusqu'à 14 % de palettes supplémentaires sur un seul poste de travail (comme l'explique notre article Pneus bon marché : le jeu en vaut-il la chandelle ?). Les pneus homologués par le constructeur peuvent sembler plus onéreux au premier abord, mais leur impact à long terme sur la sécurité, la productivité et l'entretien peuvent en faire, au final, l'option la plus économique.

issue_1504_st_image_3.jpg
Les pneus de bonne qualité font une grosse différence, en ce qui concerne la sécurité mais aussi la productivité. C'est un bon investissement pour les caristes lorsqu'un plus gros volume traité entraîne de plus gros revenus.
 

D'autre part, les pneus fabriqués avec des matériaux moins chers s'usent plus vite et plus irrégulièrement. En conséquence, les chariots peuvent être en dessous de la limite d'usure légale en certains endroits – ce qui est très dangereux.

N'oubliez pas : la qualité des pneus est importante, mais la qualité du montage l'est aussi. Pour obtenir satisfaction, exigez du fabricant de pneus et du monteur la norme ISO 9001, qui concerne les systèmes de management de la qualité.

Conseil №3 :
La sécurité des pneus a un impact sur la stabilité de l'engin

Quand un pneu est défectueux, le pneu lui-même est le cadet de vous soucis. Les pneus sont plus à même de se détacher des roues quand ils sont soumis à rude épreuve, par exemple quand le chariot élévateur prend un virage serré avec une lourde charge. Cela entraîne alors la chute de la charge, mais il y a aussi un risque de renversement.

 

issue_1504_st_image_4.jpg
Limite d'usure légale

Un problème soudain de pneu peut provenir d'un défaut de la tringle, d'un glissement du pneu sur la jante, d'un décollement de la bande de roulement ou d'un mauvais montage, comme par exemple une craquelure radiale qui proviendrait d'un surverrouillage du pneu.

 

 

 

 

 

Conseil №4 : Les accidents sont souvent causés par la chaleur

L'accumulation de la chaleur est l'ennemi №1 des pneus en caoutchouc – et il leur faut du temps pour refroidir. En règle générale, tous les 2 km, les pneus doivent se « reposer » pendant ¼ heure.

issue_1504_st_image_5.jpg
Ci-dessus : vous serez surpris de constater qu'un chariot élévateur parcourt vite 2 km lors d'un poste de travail normal. Si les pneus ne se « reposent » pas tous les 2 km, ils peuvent surchauffer et leur durée de vie peut diminuer. Pire encore, ils pourraient être défaillants.

De plus, comme la quantité de caoutchouc d'un pneu diminue petit à petit (à cause de l'usure normale ou parce que la composition du pneu ou sa fabrication n'était pas de bonne qualité), la chaleur a moins de surface pour se diffuser – ce qui accroît considérablement le risque.

 

 

 

Conseil №5 : Ne prenez pas les virages à la légère

Pour optimiser la sécurité des pneus, il ne suffit pas de choisir les bons pneus, il faut également choisir le bon engin. Certains chariots élévateurs sont conçus pour préserver les pneus dans les virages, comme par exemple les roues arrière du nouveau Mitsubishi EDiA, qui peuvent pivoter à 100 degrés, et son système quatre roues motrices, qui répartit plus équitablement la charge sur chaque pneu.

issue_1504_st_image_6.jpg
Sur un grand nombre de chariots élévateurs, les roues motrices
« poussent » dans les virages serrés, ce qui fait que les pneus arrière glissent sur le sol. Les systèmes de direction bien conçus (tels que celui du Mitsubishi EDiA EX, ci-dessus) ne « poussent » pas, ce qui augmente la durée de vie des pneus et les rend plus sûrs.

Le résultat ? Des pneus qui chauffent moins, qui sont plus sûrs et plus productifs pendant plus longtemps – ce qui vous fait faire des économies tout en augmentant votre productivité chaque jour.

Astuce : Regardez s'il n'y a pas des traces de caoutchouc noir sur le sol de votre entrepôt, car ce serait là un signe d'usure de pneu excessive.

 

Conclusion : Vérifiez vos pneus avant chaque poste de travail

Cela semble évident, mais le simple fait de vérifier la condition de vos pneus (le taux d'usure et les éventuelles détériorations) peut améliorer le niveau de sécurité, réduire les coûts et rendre vos engins plus productifs. Si les pneus sont conformes, vous pouvez les utiliser plus longtemps et faire des économies ; et s'ils sont usés ou abîmés, vous évitez de détériorer la charge et de mettre sérieusement en danger vos employés. D'un côté comme de l'autre, vous serez gagnant.

Votre fournisseur Mitsubishi Forklift Trucks se fera un plaisir de vous montrer comment choisir vos pneus et comment les inspecter.

1504_poster_link.jpg

  • A retenir :
  • Assurez-vous que vos pneus sont certifiés ISO 9001
  • Prévoyez des temps de pause réguliers où vos pneus peuvent refroidir
  • Regardez s'il n'y a pas de traces de caoutchouc noir sur le sol de votre site
  • Contactez votre fournisseur Mitsubishi Forklift Trucks
Cet article a-t-il été utile?
Oui
Non
Merci pour vos commentaires
Real Stuff. Real insights. For the Real Forklift User.