Nouvelles
Faites des économies

Des moteurs plus propres sont bons non seulement pour l'environnement mais aussi pour votre coût total de possession (TCO)

Des moteurs plus propres sont bons non seulement pour l'environnement mais aussi pour votre coût total de possession (TCO)

Dans l'industrie automobile, la demande pour des taux d'émissions réduits et une meilleure efficacité énergétique a pris le pas sur d'autres motivations. Et les chariots élévateurs industriels ne font pas exception. Outre la demande du marché, les règlementations européennes ont également influé sur le développement de nouveaux moteurs industriels.

Pour répondre à ces exigences, de nombreux fabricants de moteurs diesel utilisent des systèmes de recirculation des gaz d'échappement (EGR), une technologie de post-traitement des émissions qui convertit les oxydes d'azote (NOx) présents dans les gaz d'échappement des moteurs diesel en azote et en vapeur d'eau - deux composants naturels beaucoup plus respectueux de l'environnement. 

Comment fonctionnent les systèmes d'émission ? Et, comment peuvent-ils jouer un rôle dans la réduction des émissions et l'amélioration de l'efficacité énergétique ?

Le processus de combustion

Les oxydes d'azote (NOx) sont créés pendant le processus de combustion par de hautes températures dans les cylindres du moteur. Afin de réduire ces émissions de NOx avant qu'elles ne se développent, il est nécessaire de réduire la température du cylindre au cours du processus de combustion. 

Plusieurs systèmes et technologies ont été développés pour respecter les réglementations en matière d'émissions, notamment :

  1. Système de recirculation des gaz d'échappement (EGR)
  2. Rampe commune.


1. Recirculation des gaz d'échappement

Le système de recirculation des gaz d'échappement, également appelé système de réduction NOx (NRS), capture une partie de l'échappement du moteur, le refroidit et le retourne vers le collecteur d'admission. L'efficacité de l'EGR tient au fait que le pourcentage total d'oxygène disponible dans la chambre de combustion est réduit car les gaz d'échappement recyclés, contrairement à l'air d'admission, contiennent très peu d'oxygène. Cette réduction de la quantité d'oxygène dans la chambre de combustion permet d'avancer le moment où le carburant est injecté, ce qui permet de réduire la température des cylindres. D'où une réduction de la génération de NOx.

Mais l'histoire ne s'arrête pas là. Si l'EGR réduit les niveaux de NOx au cours de la combustion, le post-traitement quant à lui réduit les particules, les hydrocarbures et le monoxyde de carbone présents dans les gaz d'échappement.

2. Rampe commune.

La rampe commune est un système d'injection de carburant présent sur les nouveaux moteurs diesel. Les systèmes à rampe commune offrent un niveau de flexibilité exceptionnel autorisant une puissance, un contrôle du taux d'émission et de la consommation de carburant de premier ordre. Un nombre croissant de moteurs diesel utilisent des systèmes de carburant à Injection Directe et Rampe Commune (IDRC) pour leur flexibilité et leur respect des normes les plus exigeantes en matière de contrôle des émissions.

Dans un système de rampe commune, le carburant est stocké à une pression variable dans un cylindre ou 'rampe' connecté à chacun des injecteurs de carburant via des tuyaux individuels, ce qui en fait une « rampe commune » pour tous les injecteurs. La pression est contrôlée par une pompe à carburant, mais ce sont les injecteurs de carburant, travaillant en parallèle avec la pompe à carburant, qui contrôlent le moment de l'injection et la quantité de carburant injectée. La précision de la pression d'injection du carburant est contrôlée électroniquement. Par rapport aux anciens systèmes, le système à rampe commune fournit du carburant à une pression plus élevée, ce qui assure une utilisation plus efficace. La consommation de carburant diminue en raison d'un jet de carburant plus fin qui brûle plus efficacement.

Au lieu de fournir du carburant en une seule fois, le système de rampe commune le fournit en plusieurs étapes grâce à une grande souplesse de synchronisation. Ce système réduit les niveaux de bruit, les vibrations et la rudesse, ce qui donne un moteur plus silencieux qui fonctionne en douceur.

Autre avantage du système IDRC, il injecte le carburant directement dans la chambre de combustion. D'où moins de gaspillage de carburant sous forme de suie ou de particules dans l'échappement ou sous forme de dépôts dans le moteur.

Conclusion

Les techniques modernes apportent un couple élevé, une grande puissance à régime réduit et un fonctionnement sans heurt. Mais les entreprises cherchent également à réduire leur empreinte carbone en diminuant leur consommation d'énergie.  Avec des véhicules dont les émissions sont plus propres et le taux de consommation inférieur, elles peuvent également s'attendre à une diminution de leurs coûts d'exploitation.

 

  • Marche à suivre
  • Vérifiez que votre nouveau chariot élévateur à moteur respecte les dernières réglementations relatives au taux d'émissions.
  • Vérifier les taux de consommation de carburant de votre parc de chariots élévateurs et remplacez les anciens chariots qui fonctionnent de façon inefficace. Les économies seront votre récompense.

Remerciements : Cet article a été rédigé avec l'aide de Carmen van Boeckel, formateur technique de Mitsubishi Forklift Trucks.

Cet article a-t-il été utile?
Oui
Non
Merci pour vos commentaires
Real Stuff. Real insights. For the Real Forklift User.